• Projections lumineuses évoquant les tours jumelles du World Trade Center après les attentats du 11 septembre
    Géomental

    11 septembre 2001: psychogéographie d’un attentat

    Publié dans le webzine La Spirale en janvier 2002. Lorsque la poussière des tours du Word Trade Center retomba, dans les mois qui suivirent l’attentat du 11 septembre, on s’aperçut à quel point l’espace new-yorkais et américain venait d’être durablement fragilisé, instabilisé. Cette tragédie fut un puissant révélateur de la manière dont la rupture du sentiment de sécurité lié à l’espace peut créer un impact psychologique massif. À New-York, ville pourtant familière avec toutes les peurs de la modernité, les prescriptions de somnifères et d’anxiolytiques grimpent, la population continue d’être inquiète. Tout semble à la fois pareil et différent. Le choc du 11 septembre et l’insécurité environnementale ont généré ce…