• Uncategorized

    Kahnawake 2020, un autre regard…

    Depuis la dernière crise autochtone, la réserve de Kahnawake a été citée par la presse des centaines de fois pour des millions de spectateurs, qui maintenant la connaissent sans l’avoir vue comme les milliers d’automobilistes qui, dans leur transhumance quotidienne, empruntent les routes qui traversent ou limitent son territoire. Pourtant il s’agit d’une ville de 8000 habitants qui s’est développée selon un modèle commun à toutes les banlieues nord-américaines des années 50. Elle en garde l’apparente quiétude avec, au bord du fleuve, des édifices centenaires en pierre dont une église et une vue panoramique sur Montréal et ses lumières la nuit. Sa population, comme celles des banlieues qui l’entourent, fréquente les…

  • Récits et Voyages

    Invitation au voyage : l’Abitibi

    Sous un ciel clair, l’avion survole une interminable litanie de collines, de forêts et de lacs. La nuit tombe, pourtant, il me semble que nous venons tout juste de quitter l’aéroport, quelques minutes, à peine… « Région aux dimensions d’un pays, assez vaste pour contenir la Suisse, le Danemark et la Belgique réunis, ses paysages se caractérisent d’abord et avant tout par les immenses étendues où pointent de rares collines de faible altitude. » La brochure touristique que je relis en diagonale confirme mon sentiment d’étrangeté tandis qu’autour de moi, quelques passagers avachis somnolent au retour d’une fin de semaine passée à Montréal. Vue des airs, soudain, une simple éraflure, la piste…

  • Récits et Voyages

    Le voyage – Tracés d’enfance

    Le village apparaissait enfin, accroché à flanc de montagne. La route s’engageait dans l’ultime vallée aveugle. Il allait disparaître encore un instant. Le voyage touchait à son terme. Nous avions refusé les sollicitations d’univers qui auraient pu distraire notre tension vers ce lieu qui maintenant allait se dessiner dans le soir naissant. Dès les premières chaleurs de juillet, après la cérémonie des prix – trophées d’un monde qui insidieusement nous possédait déjà – nous commencions à partir. L’appartement était livré à une anarchie inhabituelle, symptôme de notre proche abandon. Tas de vêtements scrupuleusement inventoriés, cadeaux emballés, plaques de chocolat « Côte d’Or » et odorants paquets de café belge. Ce…