• Récits et Voyages

    Le voyage – Tracés d’enfance

    Paris, mai 1984 Dès les premières chaleurs de juillet, après la cérémonie des prix — trophées d’un monde qui insidieusement nous possédait déjà, nous commencions à partir. L’appartement était livré à une anarchie inhabituelle, symptôme de notre proche abandon. Tas de vêtements scrupuleusement inventoriés, cadeaux emballés, plaques de chocolat « Côte d’Or » et odorants paquets de café belge. Ce désordre ménager, voisin de celui de nos sens, s’ordonnerait miraculeusement serré dans les multiples valises et la grande cantine militaire dont l’enregistrement annonçait l’imminence du départ. Le compte à rebours pouvait commencer. Parfois, nous retrouvions l’immense grappe familiale, Gare de Lyon. Au milieu de la foule des vacanciers, une complicité immédiate s’installait,…